Un film de Sarah Bertrand

 

Propos de cinéastes autour de la création cinématographique…

 

« Tour à tour évasives, lyriques, précises, techniques ou philosophiques, ses idées se bousculent pour former un envoûtant poème d’images et de sons. »
Thomas Baurez – STUDIO MAGAZINE

 

« Ce titre vaut programme pour ce film court réalisé par une apprentie réalisatrice, Sarah Bertrand. Cette dernière est allée trouver un nombre impressionnant de cinéastes célèbres pour les interroger sur leur vocation. En comptant trente-cinq minutes de film et vingt et une réponses gardées au montage par la fausse ingénue, on calculera quelle place est réservée, de part et d’autre de la caméra, à l’élaboration de la pensée. Aussi bien est-ce de désir qu’il s’agit, en jouant ici des effets d’indécision d’une caméra super-huit et d’une bande sonore désynchronisée, en répondant là à l’emporte-pièce au flou artistique de la question. Le résultat est à la hauteur de la morale du film, qui prétend qu’il suffit de vouloir et de sentir les choses pour qu’elles adviennent. Mais dans quel état ? »
Jacques Mandelbaum – LE  MONDE
Article paru dans l’édition du 17.11.06.

 

tournage : Sarah Bertrand

co-montage : Sarah Bertrand, Nicolas Sarkissian

production : Central Films

festivals : Festival de Cannes 2005 (Cannes Classic), Locarno, Tribeca, Pantin…